Quarte PMU Uncategorized Dimanche 04 Décembre 2022 / R1C8

Dimanche 04 Décembre 2022 / R1C8

FINALE DU GRAND NATIONAL DU TROT PARISTURF Course 4 PRIX MAURICE DE FOLLEVILLE Grand National du Trot – Finale Groupe II 150.000. – Attelé. – 2.850 mètres (G. P.) 67.500, 37.500, 21.000, 12.000, 7.500, 3.000, 1.500. Pour 5 à 10 ans inclus, ayant participé à une au moins des treize épreuves du Grand National du Trot en 2022, les 5 et 6 ans ayant gagné au moins 80.000. – Recul de 25 m. à 385.000, de 50 m. à 677.000. Les concurrents seront retenus, après la déclaration des partants, dans l’ord re du classement prévu par le règlement. Seront retenus en priorité les chevaux ayant remporté une étape au moins du G NT 2022. Au cas où le nombre de partants ne serait pas atteint, le complément serait formé par les chevaux ay ant obtenu le plus de points, par ordre décroissant, à l’issue des 14 étapes. En cas d’égalité de points, le cheval a yant les gains les plus élevés sera retenu. Sont seules admises à driver les personnes ayant gagné au moins trente-cinq c ourses dont dix au trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel).

L’ANALYSE DE LA COURSE

Souvent irrésistible lorsqu’il se présente pieds nus, Gently de Muze (3) n’aurait pas été loin de la vérité en dernier lieu sans un accrochage à la sortie du tournant final. Très performant sur la grande piste de Vincennes et idéalement situé au premier échelon, il s’annonce redoutable. Goéland d’Haufor (2) possède un gros « moteur » et dépend d’une écurie en grande forme, raisons pour lesquelles il doit impérativement être retenu en haut rang. Revenu au mieux après un passage à vide, en atteste son succès dans la dernière étape du challenge à Mauquenchy, Gamay de l’Iton (6) est également une sérieuse possibilité pour le podium. Derrière ces trois 6 ans très doués, Echo de Chanlecy (13) s’élancera avec le couteau entre les dents puisqu’il peut encore espérer la victoire au classement général. Très convaincant depuis le mois de juin, Fakir de Mahey (5) n’a pas manqué son retour dans le temple du trot et peut légitimement envisager un accessit. Dotée d’une pointe de vitesse finale ébouriffante, Fine Colline (10) a son mot à dire en pareille société, à l’instar de Feydeau Seven (15), qui était parvenu à se qualifier pour le Prix d’Amérique l’hiver dernier. Remarqué en dernier lieu après sa rapide disqualification, Fairplay d’Urzy (12) ne saurait être oublié à l’heure du choix.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post