Quarte PMU Uncategorized Samedi 10 Décembre 2022 / R1C3

Samedi 10 Décembre 2022 / R1C3

SWC 5 ANS Q2 – PRIX ARISTE HEMARD Course 7 Groupe II Course Internationale 120.000. – Attelé, femelles. – 2.700 mètres (G. P.) 54.000, 30.000, 16.800, 9.600, 6.000, 2.400, 1.200. Pour pouliches de 4 ans, ayant gagné au moins 38.000. Sont seules admises à driver les personnes ayant gagné au moins trente-cinq c ourses dont dix au trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Les 3 premières du Prix Ariste Hémard bénéficient d’une priorité de participa tion dans le Critérium Continental, le Prix de Croix et le Prix de Bold Eagle du présent meeting. En cas de dead-heat, pour établir la liste des pouliches bénéficiant d’une pr iorité de participation à une autre course, accordée à l’issue du Prix Ariste Hémard, est retenue la concurrente ayant le s gains les plus élevés au moment de la déclaration de partants.

L’ANALYSE DE LA COURSE

Sans ses malheurs, Inmarosa (13) resterait certainement sur un succès dans le Prix de Chenonceaux (Gr.3). Dotée d’une pointe de vitesse finale particulièrement acérée, cette représentante de Jacques Cottel a montré à plusieurs reprises qu’elle faisait partie des meilleures pouliches de sa promotion. Si la chance est enfin de son côté, elle peut renouer avec un succès qui la fuit depuis le mois de mars. Inoubliable (14) n’est pas la plus riche du lot par hasard et avait réussi à s’intercaler entre Idéal du Pommeau et Italiano Vero dans le Grand Prix de l’UET. Elle aussi a besoin d’un parcours caché pour donner sa pleine mesure, mais sa chance théorique est de premier ordre. Lauréate du Critérium des 3 Ans (Gr.1) l’hiver dernier, Idylle Speed (12) n’a pu rééditer son exploit dans celui des 4 ans, sans toutefois démériter. Performante lorsqu’elle court bien fraîche, elle peut également briguer le succès. Convaincante à deux reprises durant le mois de novembre, Isla Jet (9) peut mener la vie dure à nos trois préférées. I Love Me (10), confirmée à ce niveau, Imhatra Am (11), dont les titres suédois attirent l’attention, et Calyspo di Poggio (5), qui a dû monter en condition sur sa course de rentrée, sont autant de belles possibilités pour les places. Isla Bonita (4) a joué de malchance lors de ses deux dernières sorties et ne peut être oubliée à l’heure du choix, quand bien même sa marge de manœuvre est réduite en pareille société.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post